Glendon - français

Volume 7 - Numéro 1 - Printemps 2011

Issue link: http://digital.yorku.ca/i/26053

Contents of this Issue

Navigation

Page 25 of 29

CAHIER SPÉCIAL - CAMPAGNE LA DIRECTRICE FONDATRICE DU DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE, JEAN BURNET, FAIT UN IMPORTANT DON TESTAMENTAIRE auteure : Nicole Mailman Une des forces majeures derrière l’adoption du bilinguisme offi - ciel au Canada, la regrettée Jean Burnet, a laissé un héritage uni que aux futures générations. En effet, avant son décès, la pro - fes seure émérite et directrice fondatrice du Département de socio lo gie de Glendon avait légué le reliquat de sa succession au Col lège univer sitaire Glendon. Son legs aura un impact durable grâce à la création d’un fonds de dotation d’environ 750 000 $ qui appuiera les priorités et les développements importants de Glendon et de son Département de sociologie. Glendon recevra aussi des fonds supplémen taires provenant d’un fonds en fiducie de 25 000 $. «C’est un honneur pour Glendon d’être le récipiendaire d’un don aussi généreux», a déclaré Marie-Thérèse Chaput, directrice du Bureau de l’avancement, des diplô més et des relations extérieu - res au Collège Glendon. «Jean croyait au travail impor tant et unique accompli à Glendon. Grâce à son don, le Collège conti - nuera de prospérer. » Nommée parmi les dix femmes sociologues ayant fait œuvre de pionnier, Jean Burnet était une spécialiste reconnue des études ethniques et du multiculturalisme. En 1967, elle avait été invitée à fonder et à diriger le Département de sociologie de Glendon. Elle avait alors réussi à relever le défi consis tant à recruter les pre - miers professeurs de sociologie, dont Stuart Schoenfeld and Donald Carveth. « Jean a joué un rôle important dans l’histoire de Glendon. Son don aura un impact considérable sur l’avenir de Glendon », a déclaré Kenneth McRoberts, le principal de Glendon. Son don perpétuel nous permettra d’appuyer plusieurs de nos priorités permanentes, notamment l’agrandissement de nos installations pour accueillir plus d’étudiants. » Durant sa longue carrière universitaire, Jean Burnet a reçu de nombreux prix et marques de reconnaissance pour sa contribu - tion à la re cherche et à la vie publique. En 1989, elle est devenue membre de l’Ordre du Canada, principalement en reconnais - sance de son tra vail auprès de la Commission royale d’enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme dans les années 1960. Elle est décédée le 14 sep tembre 2009 à l’âge de 90 ans. Un grand espace dans l’aile C du Pavillon York portera son nom. CLAUDE LAMOUREUX : UN PRÉSIDENT DE CAMPAGNE ENGAGÉ ! On n’a plus à présenter Claude Lamoureux. Il a été président pendant 17 ans du Régime de retraite des ensei gnantes et des enseignants de l’Ontario (RREO) qu'il a réformé de fond en comble, tout en y pilo tant une croissance de 87 milliards depuis 1990. Ardent défenseur des principes de saine gouvernance et cofondateur de la Coalition canadienne pour une bonne gouvernance, Claude Lamoureux s’est engagé dans auteur : Michel Héroux la Campagne Leadership pour les défis mondiaux depuis 2005- 2006. Son action a joué un rôle essentiel dans le succès de la Phase I. M. Lamoureux, qui a versé personnellement 50 000 $ à la cam pagne, demeurera président pendant la phase II lancée cet automne. La communauté de Glendon tient à lui exprimer sa vive reconnaissance pour son engagement soutenu ! LES BOURSES ETHEL ET MILTON HARRIS Depuis une dizaine d’années, les bourses d’entrée Harris Steel sont offertes à des étudiants de Glendon. D’une valeur de 10 000 $ chacune, ces bourses ont été créées par Milton Harris, homme d’affaires et ancien propriétaire de Harris Steel, une entreprise sidérurgique. Depuis son décès, c’est l’épouse de M. Harris, Ethel, qui poursuit son œuvre philanthropique au profit des étudiants de Glendon. Jusqu’à présent, environ 360 000 $ ont été attribués sous forme de bourses à des étudiants de Glen don. Six bourses annuelles La Revue de Glendon 2011 ] 24 [ Glendon Magazine 2011 auteur : Michel Héroux Harris Steel sont ainsi offertes à des étudiants qui viennent du Québec, de la Colombie-Britannique et de l’Alberta. Milton Harris a été un grand Canadien qui voulait favoriser les rencontres entre de jeunes Canadiens de l’Ouest et de l’Est du pays. Le Collège Glendon exprime sa profonde gratitude à Ethel et au défunt Milton Harris.

Articles in this issue

Archives of this issue

view archives of Glendon - français - Volume 7 - Numéro 1 - Printemps 2011