Glendon - français

Volume 7 - Numéro 1 - Printemps 2011

Issue link: http://digital.yorku.ca/i/26053

Contents of this Issue

Navigation

Page 27 of 29

CAHIER SPÉCIAL - CAMPAGNE M. MIRCEA DUMITRIU HONORE LES SIENS PAR DES BOURSES ET DES PRIX D'EXCELLENCE auteur : Michel Héroux Le Dr Mircea Dumitriu, scientifique et géologue d'origine rou - maine de l’Hôpi tal Mount Sinaï, a résolu d'honorer la mémoire de son fils bien-aimé et de son épouse grâce à un don planifié pour des bourses et par l'attribution de prix d’excellence au Collège Glendon. En effet, M. Dumitriu, qui avait déjà vécu un deuil en 2008 en per dant son épouse bien-aimée Christine Dumitriu Van Saanen, a eu la profonde douleur de perdre subi - te ment l'an dernier son fils Alexandru Ioan Dumitriu. Afin de perpétuer la mémoire de ces deux êtres auxquels il était très attaché, M. Dumitriu a donc souhaité que le Collège universitaire Glendon crée des bourses et des prix d'excellence en leur nom grâce à sa générosité. Les prix d'excellence seront décernés au cours des trois prochai - nes années à des étudiants bilingues de Glendon en sciences politiques ou en études internationales. Les récipiendaires de ces prix devront démontrer d’excellents résultats scolaires, un besoin financier manifeste, et fournir la preuve de leur potentiel de réussite au niveau postsecondaire. Un prix sera décerné chaque année. Pour M. Dumitriu, « ces prix et bourses permettont aux noms de mon fils et de mon épouse de vivre éternellement en plus de contribuer positivement à l'avenir d’étudiants du Collège Glen - don». M. Dumitriu a ajouté que ces prix et bourses lui permettont également d’expri mer sa gra ti tude au collège pour l'appui fourni à son épouse, la professseure Christine Dumitriu Van Saanen, écrivaine, ingé nieure et doc teure en géologie, et dans son rôle de directrice générale du Salon du livre de Toronto. Le principal du Collège universitaire Glendon, M. Kenneth McRoberts, qui a déjà pu faire part de sa profonde sympathie à M. Dumitriu lors du décès de ses proches, a exprimé sa sin - cère et profonde gra ti tude à M. Dumitriu. M. McRoberts a déclaré que « le Collège uni versitaire Glendon est très honoré d'être le bénéficiaire de cet hom mage par ticulier à Alexandru et Christine Dumitriu. Ces prix sont le fruit d'une profonde réfle - xion de la part de M. Dumitriu, qui a ainsi trou vé un moyen durable d'honorer ses proches aux quels il de meu re profon - dément attaché, et en même temps de faire une dif férence importante dans la vie des étudiants du Collège Glen don. » L’ÉCOLE DE TRADUCTION REÇOIT UN IMPORTANT FINANCEMENT DU MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS ET DES SERVICES GOUVERNEMENTAUX POUR OFFRIR DES BOURSES D’ÉTUDES L’École de traduction de Glendon a soumis une proposition qui lui a permis de recevoir récemment 400 018 $ du gouvernement du Canada en vue d’attribuer des bourses et des bourses d’étu - des. Le directeur de l’École, le professeur Andrew Clifford, a annoncé cette nouvelle importante lors de la Soi rée des diplô - més de l’École de traduction le 31 mars dernier. « L’honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux, a annoncé le 18 mars la signature de cinq accords de contributions pour l’attribution de bourses et pour des stages universitaires en traduction visant à renforcer les langues officielles du Canada », a dit Clifford, citant le communi - qué de presse officiel du gouvernement. « Ces accords appuient le Pro g ramme de renforcement du secteur langagier au Canada du gou vernement fédéral qui favorise la formation d’une main- d’œuvre qualifiée et qui intègre les technologies langagières. » auteure : Marika Kemeny Les diplômés et les étudiants, venus nombreux à la soirée, ont été heureux d’apprendre l’excellente nouvelle concernant les nouveaux financements gouvernementaux. Ils ont également apprécié les témoignages de professionnels sur les récentes ten - dances dans le secteur de la traduction ainsi que les occasions de réseautage pendant la soirée. Le professeur Clifford a précisé que de plus en plus d’emplois exi gent un diplôme en traduction et qu’il est nécessaire d’avoir une formation professionnelle et une expérience pratique. Il a remercié le gouvernement du Canada pour son important sou - tien à la formation dispensée à Glendon aux meilleurs langagiers de demain, qui joueront un rôle essentiel dans le maintien des deux langues officielles du Canada. La Revue de Glendon 2011 ] 26 [ Glendon Magazine 2011

Articles in this issue

Archives of this issue

view archives of Glendon - français - Volume 7 - Numéro 1 - Printemps 2011